Les planètes gazeuses (Astrozoom #6)

Futura dans les étoiles

0:00
7:04
10
10

Les planètes gazeuses (Astrozoom #6)

Futura dans les étoiles

Futura dans les Étoiles, c'est le rendez-vous incontournable des amateurs d'astronomie et d'espace. Pour ce nouvel épisode spécial, nous parlerons des planètes gazeuses du Système solaire. Bon voyage !

👉 Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Pour aller plus loin :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce nouvel épisode spécial de Futura dans les Étoiles. Je suis Franck et nous nous retrouvons en ce 15 août pour parler des planètes gazeuses. Pour ne pas manquer notre prochain épisode sur les éphémérides du mois de septembre pensez à vous abonner sur vos plateformes audio préférées.

Notre Système solaire est composé d’une étoile, le Soleil, et de huit planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, et Neptune. À cela s'ajoute également une ceinture d’astéroïdes, des planètes naines, ainsi que des comètes. Les huit planètes se divisent en deux catégories : les planètes telluriques, et les planètes gazeuses. Dans un épisode précédent, je vous avais décrit les quatre première planètes qui sont des planète telluriques, car composées de roches et de métaux. Pour cet épisode, nous allons nous intéresser aux planètes gazeuses qui sont dépourvues de sol, et sont composées essentiellement de gaz, d’où leur nom. 

Lors de la naissance du Soleil, un disque de matière s’est formé, que l’on appelle disque protoplanétaire. Une grande partie de celui-ci a servi à la formation du Soleil. Autour du disque Solaire, les éléments les plus denses se sont rassemblés, et ont servi à la formation des planètes telluriques. Les éléments plus légers tel les gaz se sont quant à eux retrouvés à l’extrémité du disque Solaire, et c’est ainsi que sont nées les planètes gazeuses. C’est pour cette raison que les planètes telluriques sont les plus proches du Soleil, et les planètes gazeuses, plus éloignées. Une ceinture d'astéroïdes qui se trouve entre Mars et Jupiter marque la séparation entre les deux catégories de planètes. Il s'agit d'une relique de la formation du Système Solaire. Les perturbations engendrées par Mars et Jupiter ont empêché la formation d'une planète sur cette orbite.

Voyons maintenant les planètes gazeuses une par une. Commençons par Jupiter, la cinquième planète après le Soleil. Elle tire son nom du dieu romain Jupiter, qui est considéré comme le dieu des dieux. C’est la plus grosse planète du Système solaire, son diamètre étant de près de 143.000 km, soit 11 fois celui de la Terre. Sa rotation sur elle-même est très rapide, car il lui faut un peu moins de 10 heures pour faire un tour complet. En revanche, il lui faut plus de 11 ans et demi pour faire un tour autour du Soleil. Se situant à 778.500.000 kilomètres du Soleil, il y règne une température de -110 °C. Jupiter possède des anneaux constitués de poussières très fines, ce qui rend leurs observations impossibles depuis la Terre sans faire appel à de puissants télescopes. Ils ont été observés pour la première fois par la sonde Voyager 1 en 1979. Jupiter possède de nombreux satellites. À ce jour, on en dénombre 79.

Après Jupiter vient Saturne, sixième planète après le Soleil. Son nom provient du dieu romain Saturne, le dieu du temps et de la mort, également baptisée Chronos en grec. Plus petite que Jupiter, son diamètre est de 120.000 km. Sa température en surface est de -190 °C. Un peu plus lente que Jupiter, il lui faut un peu moins de 10 heures et 45 minutes pour faire une rotation sur elle-même, et 29 ans et 171 jours pour faire le tour du Soleil. Elle est située à 1 milliard 430 millions de km de notre étoile. Tout comme Jupiter, Saturne possède des anneaux visibles depuis la Terre. Elle possède en revanche plus de 200 satellites, mais seulement 82 ont été confirmés à ce jour.

La septième planète après le Soleil est Uranus. Son nom est l'adaptation latine du nom Ouranos, le dieu du ciel. Située à près 2,870 milliards de kilomètres du Soleil, il lui faut un peu plus de 17 heures pour faire une rotation sur elle-même, et plus de 84 ans pour faire un tour autour de notre étoile. Son diamètre est d’un peu plus de 51.100 km. Uranus possède des anneaux, invisible depuis la Terre, car très sombres et ténus. Uranus est accompagnée de 31 satellites. 

Enfin la huitième et dernière planète gazeuse du Système solaire est Neptune. Elle tire son nom du dieu romain des océans, Neptune, baptisé Poséidon en grec. Située à un peu moins de 4,5 milliards de kilomètres du Soleil, elle possède des anneaux invisibles depuis la Terre car très ténus. Son diamètre est de 49.300 km, et sa température est de -218 °C. La planète tourne sur elle-même en un peu plus de 16 heures. En raison de son éloignement, elle boucle un tour autour du Soleil en un peu moins de 164 ans et 288 jours. Elle possède 14 satellites.

Et Pluton alors ? Jusqu'en 2006, elle était considérée comme la neuvième planète. Elle a ensuite été rétrogradée au statut de planète naine par l'Union Astronomique Internationale. Qu'est-ce qui a motivé cette décision ? La découverte d'une multitude de planètes semblable à Pluton au-delà de son orbite. Le nombre de planètes de notre système solaire passerait alors à 110 ! Le fait que Pluton est une planète tellurique et non gazeuse. Et enfin, l'orbite inclinée de Pluton par rapport à ses 8 sœurs, qui lui fait couper l'orbite de Neptune. Ce qui fait que parfois, Pluton se trouve avant Neptune. 

Merci d’avoir écouté ce podcast Futura dans les Étoiles. Si vous appréciez notre travail, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod afin d’aider plus de personnes à nous découvrir. Vous pouvez nous retrouver sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Castbox et bien d’autres pour ne plus manquer un seul épisode. Quant à moi, je vous retrouve le 1er septembre pour une sélection d’événements à observer dans le ciel durant le mois prochain. À bientôt.

Musique : 

License: https://filmmusic.io/standard-license

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les aurores boréales (Astrozoom #7)

Futura dans les étoiles

Septembre : observez Neptune la bleue (Éphémérides #6)

Futura dans les étoiles

Août : ne manquez pas le pic d'étoiles filantes (Éphémérides #5)

Futura dans les étoiles

The podcast Futura dans les étoiles has been added to your home screen.

Futura dans les Étoiles, c'est le rendez-vous incontournable des amateurs d'astronomie et d'espace. Pour ce nouvel épisode spécial, nous parlerons des planètes gazeuses du Système solaire. Bon voyage !

👉 Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Pour aller plus loin :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce nouvel épisode spécial de Futura dans les Étoiles. Je suis Franck et nous nous retrouvons en ce 15 août pour parler des planètes gazeuses. Pour ne pas manquer notre prochain épisode sur les éphémérides du mois de septembre pensez à vous abonner sur vos plateformes audio préférées.

Notre Système solaire est composé d’une étoile, le Soleil, et de huit planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, et Neptune. À cela s'ajoute également une ceinture d’astéroïdes, des planètes naines, ainsi que des comètes. Les huit planètes se divisent en deux catégories : les planètes telluriques, et les planètes gazeuses. Dans un épisode précédent, je vous avais décrit les quatre première planètes qui sont des planète telluriques, car composées de roches et de métaux. Pour cet épisode, nous allons nous intéresser aux planètes gazeuses qui sont dépourvues de sol, et sont composées essentiellement de gaz, d’où leur nom. 

Lors de la naissance du Soleil, un disque de matière s’est formé, que l’on appelle disque protoplanétaire. Une grande partie de celui-ci a servi à la formation du Soleil. Autour du disque Solaire, les éléments les plus denses se sont rassemblés, et ont servi à la formation des planètes telluriques. Les éléments plus légers tel les gaz se sont quant à eux retrouvés à l’extrémité du disque Solaire, et c’est ainsi que sont nées les planètes gazeuses. C’est pour cette raison que les planètes telluriques sont les plus proches du Soleil, et les planètes gazeuses, plus éloignées. Une ceinture d'astéroïdes qui se trouve entre Mars et Jupiter marque la séparation entre les deux catégories de planètes. Il s'agit d'une relique de la formation du Système Solaire. Les perturbations engendrées par Mars et Jupiter ont empêché la formation d'une planète sur cette orbite.

Voyons maintenant les planètes gazeuses une par une. Commençons par Jupiter, la cinquième planète après le Soleil. Elle tire son nom du dieu romain Jupiter, qui est considéré comme le dieu des dieux. C’est la plus grosse planète du Système solaire, son diamètre étant de près de 143.000 km, soit 11 fois celui de la Terre. Sa rotation sur elle-même est très rapide, car il lui faut un peu moins de 10 heures pour faire un tour complet. En revanche, il lui faut plus de 11 ans et demi pour faire un tour autour du Soleil. Se situant à 778.500.000 kilomètres du Soleil, il y règne une température de -110 °C. Jupiter possède des anneaux constitués de poussières très fines, ce qui rend leurs observations impossibles depuis la Terre sans faire appel à de puissants télescopes. Ils ont été observés pour la première fois par la sonde Voyager 1 en 1979. Jupiter possède de nombreux satellites. À ce jour, on en dénombre 79.

Après Jupiter vient Saturne, sixième planète après le Soleil. Son nom provient du dieu romain Saturne, le dieu du temps et de la mort, également baptisée Chronos en grec. Plus petite que Jupiter, son diamètre est de 120.000 km. Sa température en surface est de -190 °C. Un peu plus lente que Jupiter, il lui faut un peu moins de 10 heures et 45 minutes pour faire une rotation sur elle-même, et 29 ans et 171 jours pour faire le tour du Soleil. Elle est située à 1 milliard 430 millions de km de notre étoile. Tout comme Jupiter, Saturne possède des anneaux visibles depuis la Terre. Elle possède en revanche plus de 200 satellites, mais seulement 82 ont été confirmés à ce jour.

La septième planète après le Soleil est Uranus. Son nom est l'adaptation latine du nom Ouranos, le dieu du ciel. Située à près 2,870 milliards de kilomètres du Soleil, il lui faut un peu plus de 17 heures pour faire une rotation sur elle-même, et plus de 84 ans pour faire un tour autour de notre étoile. Son diamètre est d’un peu plus de 51.100 km. Uranus possède des anneaux, invisible depuis la Terre, car très sombres et ténus. Uranus est accompagnée de 31 satellites. 

Enfin la huitième et dernière planète gazeuse du Système solaire est Neptune. Elle tire son nom du dieu romain des océans, Neptune, baptisé Poséidon en grec. Située à un peu moins de 4,5 milliards de kilomètres du Soleil, elle possède des anneaux invisibles depuis la Terre car très ténus. Son diamètre est de 49.300 km, et sa température est de -218 °C. La planète tourne sur elle-même en un peu plus de 16 heures. En raison de son éloignement, elle boucle un tour autour du Soleil en un peu moins de 164 ans et 288 jours. Elle possède 14 satellites.

Et Pluton alors ? Jusqu'en 2006, elle était considérée comme la neuvième planète. Elle a ensuite été rétrogradée au statut de planète naine par l'Union Astronomique Internationale. Qu'est-ce qui a motivé cette décision ? La découverte d'une multitude de planètes semblable à Pluton au-delà de son orbite. Le nombre de planètes de notre système solaire passerait alors à 110 ! Le fait que Pluton est une planète tellurique et non gazeuse. Et enfin, l'orbite inclinée de Pluton par rapport à ses 8 sœurs, qui lui fait couper l'orbite de Neptune. Ce qui fait que parfois, Pluton se trouve avant Neptune. 

Merci d’avoir écouté ce podcast Futura dans les Étoiles. Si vous appréciez notre travail, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod afin d’aider plus de personnes à nous découvrir. Vous pouvez nous retrouver sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Castbox et bien d’autres pour ne plus manquer un seul épisode. Quant à moi, je vous retrouve le 1er septembre pour une sélection d’événements à observer dans le ciel durant le mois prochain. À bientôt.

Musique : 

License: https://filmmusic.io/standard-license

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Futura dans les étoiles