La publicité débarque dans l'espace (TechPod #4)

Fil de Science

0:00
4:41
10
10

La publicité débarque dans l'espace (TechPod #4)

Fil de Science

Bienvenue dans TechPod, la pastille audio de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons publicités dans l'espace, graphène, drone furtif, braquage virtuel et hypercar électrique. Bonne écoute, et bonne semaine !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.

Les publicités débarqueront bientôt dans l’espace. Aujourd’hui le ciel bleu n’est peut-être plus pollué par les bannières promotionnelles accrochées à l'arrière des avions de tourisme, mais il se pourrait bien que les publicités fassent un retour fracassant dans le firmament en prenant de la hauteur. C’est encore une fois SpaceX, ainsi qu’une start-up canadienne, qui ont donné naissance à ce projet, avec pour objectif le lancement d’un cubesat équipé d’un écran pixelisé et d’une perche à selfie en orbite autour de la Terre. Sobrement baptisé CubeSat, l’appareil devrait quitter le plancher des vaches en 2022 à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Une fois en position, sa mission sera de diffuser des publicités, des logos de sociétés, ou encore des œuvres d’art. En théorie, la technologie sera mise à disposition de toute compagnie ou personne physique disposant de moyens suffisamment substantiels pour s’offrir un coup de pub dans les étoiles. Il leur suffira alors d’acquérir des « tokens » (jetons) avec des cryptomonnaies, avec chaque « jeton » représentant un pixel sur l'écran. Pour dessiner son logo ou son œuvre d'art, cinq types de « tokens » sont nécessaires : Beta pour la coordonnée X ; Rhoe pour la coordonnée Y ; Gamma pour la luminosité ; Kappa pour la couleur et XI pour la durée d'affichage. La caméra intégrée à l’extrémité de la perche à selfie filmera l’écran sur fond de planète bleue et retransmettra les images en direct sur YouTube ou Twitch. Aux personnes souhaitant simplement profiter de la poésie de l’espace sans avoir à contempler le spectacle ridicule de cette course aux marques, nous recommandons de continuer de se connecter à la chaîne de l’ISS ou tout autre canal scientifique.

Les braqueurs virtuels ne sont plus ce qu’ils étaient. C’est du moins ce qu’illustre une drôle d’affaire qui s’est déroulée il y a peu dans le domaine des cryptomonnaies. À la suite du vol de l'équivalent de 600 millions de dollars sur la plateforme d'échange Poly Network, les responsables du site ont demandé aux hackers de restituer les crypto-actifs et menacé de les poursuivre en justice. En parallèle, la firme a surtout rendues publiques les adresses utilisées par les pirates pour les empêcher de procéder à la vente ou à l'échange de ces cryptomonnaies. Suite à ce coup de semonce, les responsables de ce vol historique ont déjà restitué la moitié de leur butin et démontré que la blockchain n’est pas toujours aussi opaque qu’on aimerait le penser.  

Le graphène est décidément un matériau d’avenir ! Récemment, c’est dans le domaine des batteries qu’il a une fois de plus démontré son efficacité en fournissant une protection capable d’augmenter leur rendement. Tirer le maximum des performances ou de l’autonomie d'une batterie peut devenir particulièrement compliqué lorsque la température devient trop basse, ou trop élevée. Mais grâce au graphène, les chercheurs sont parvenus à concevoir une mousse capable d’isoler la batterie en cas de froid et de permettre la dissipation de chaleur jusqu’à 30°C. Une découverte qui a de fortes chances de se révéler très utile avec la progression du changement climatique.

Nouvelle avancée pour les drones militaires. En situation de combat aérien, un aéronef emploie généralement un radar afin d’acquérir une cible en vol. Une technologie fort utile, qui a déjà fait ses preuves maintes fois, mais qui peut également être brouillée par les forces ennemies ou empêcher l’engin de se déplacer de manière furtive. Récemment, un dispositif doté d’un capteur infrarouge déjà testé par Lockheed Martin, a été implémenté sur le drone Avenger de General Atomics. Autrement connu sous le nom de Predator C, l’appareil est ainsi capable de repérer et suivre au plus proche une cible sans émettre de signal. Qui sait, peut-être cette étape signe-t-elle un pas de plus vers une guerre entre machines qui épargnera le plus grand nombre possible de vies humaines.

Accrochez-vous à vos sièges ! Avec une puissance de plus de 1.300 chevaux et une vitesse de pointe de 313 km/h, la NIO EP9 revendique désormais le titre d’hypercar électrique la plus rapide au monde. Développée par l’entreprise chinoise NextEV, le bolide détient le record de vitesse sur un tour du célèbre circuit du Nürburgring, en Allemagne, et sur le Paul Ricard en France. Son châssis monobloc en fibre de carbone, ses quatre moteurs, chacun dotés d’une boîte de vitesse, et ses batteries de 777 volts lui permettent d’atteindre un rapport poids / puissance de haut niveau, avec un passage de 0 à 100 km/h en l’espace de seulement 2,5 secondes. Pas mal, pour une électrique !

Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve à la rentrée pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !

Crédits :

  • Texte et voix : Emma Hollen
  • Musique : Patricia Chaylade

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les hunters, ces hackers éthiques qui chassent les bugs (TechPod #7)

Fil de Science

1,4 millions de dossiers médicaux piratés (FDS #41)

Fil de Science

Covipod #16 : ce vaccin n'est pas assez efficace contre le variant Delta

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Bienvenue dans TechPod, la pastille audio de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons publicités dans l'espace, graphène, drone furtif, braquage virtuel et hypercar électrique. Bonne écoute, et bonne semaine !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.

Les publicités débarqueront bientôt dans l’espace. Aujourd’hui le ciel bleu n’est peut-être plus pollué par les bannières promotionnelles accrochées à l'arrière des avions de tourisme, mais il se pourrait bien que les publicités fassent un retour fracassant dans le firmament en prenant de la hauteur. C’est encore une fois SpaceX, ainsi qu’une start-up canadienne, qui ont donné naissance à ce projet, avec pour objectif le lancement d’un cubesat équipé d’un écran pixelisé et d’une perche à selfie en orbite autour de la Terre. Sobrement baptisé CubeSat, l’appareil devrait quitter le plancher des vaches en 2022 à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Une fois en position, sa mission sera de diffuser des publicités, des logos de sociétés, ou encore des œuvres d’art. En théorie, la technologie sera mise à disposition de toute compagnie ou personne physique disposant de moyens suffisamment substantiels pour s’offrir un coup de pub dans les étoiles. Il leur suffira alors d’acquérir des « tokens » (jetons) avec des cryptomonnaies, avec chaque « jeton » représentant un pixel sur l'écran. Pour dessiner son logo ou son œuvre d'art, cinq types de « tokens » sont nécessaires : Beta pour la coordonnée X ; Rhoe pour la coordonnée Y ; Gamma pour la luminosité ; Kappa pour la couleur et XI pour la durée d'affichage. La caméra intégrée à l’extrémité de la perche à selfie filmera l’écran sur fond de planète bleue et retransmettra les images en direct sur YouTube ou Twitch. Aux personnes souhaitant simplement profiter de la poésie de l’espace sans avoir à contempler le spectacle ridicule de cette course aux marques, nous recommandons de continuer de se connecter à la chaîne de l’ISS ou tout autre canal scientifique.

Les braqueurs virtuels ne sont plus ce qu’ils étaient. C’est du moins ce qu’illustre une drôle d’affaire qui s’est déroulée il y a peu dans le domaine des cryptomonnaies. À la suite du vol de l'équivalent de 600 millions de dollars sur la plateforme d'échange Poly Network, les responsables du site ont demandé aux hackers de restituer les crypto-actifs et menacé de les poursuivre en justice. En parallèle, la firme a surtout rendues publiques les adresses utilisées par les pirates pour les empêcher de procéder à la vente ou à l'échange de ces cryptomonnaies. Suite à ce coup de semonce, les responsables de ce vol historique ont déjà restitué la moitié de leur butin et démontré que la blockchain n’est pas toujours aussi opaque qu’on aimerait le penser.  

Le graphène est décidément un matériau d’avenir ! Récemment, c’est dans le domaine des batteries qu’il a une fois de plus démontré son efficacité en fournissant une protection capable d’augmenter leur rendement. Tirer le maximum des performances ou de l’autonomie d'une batterie peut devenir particulièrement compliqué lorsque la température devient trop basse, ou trop élevée. Mais grâce au graphène, les chercheurs sont parvenus à concevoir une mousse capable d’isoler la batterie en cas de froid et de permettre la dissipation de chaleur jusqu’à 30°C. Une découverte qui a de fortes chances de se révéler très utile avec la progression du changement climatique.

Nouvelle avancée pour les drones militaires. En situation de combat aérien, un aéronef emploie généralement un radar afin d’acquérir une cible en vol. Une technologie fort utile, qui a déjà fait ses preuves maintes fois, mais qui peut également être brouillée par les forces ennemies ou empêcher l’engin de se déplacer de manière furtive. Récemment, un dispositif doté d’un capteur infrarouge déjà testé par Lockheed Martin, a été implémenté sur le drone Avenger de General Atomics. Autrement connu sous le nom de Predator C, l’appareil est ainsi capable de repérer et suivre au plus proche une cible sans émettre de signal. Qui sait, peut-être cette étape signe-t-elle un pas de plus vers une guerre entre machines qui épargnera le plus grand nombre possible de vies humaines.

Accrochez-vous à vos sièges ! Avec une puissance de plus de 1.300 chevaux et une vitesse de pointe de 313 km/h, la NIO EP9 revendique désormais le titre d’hypercar électrique la plus rapide au monde. Développée par l’entreprise chinoise NextEV, le bolide détient le record de vitesse sur un tour du célèbre circuit du Nürburgring, en Allemagne, et sur le Paul Ricard en France. Son châssis monobloc en fibre de carbone, ses quatre moteurs, chacun dotés d’une boîte de vitesse, et ses batteries de 777 volts lui permettent d’atteindre un rapport poids / puissance de haut niveau, avec un passage de 0 à 100 km/h en l’espace de seulement 2,5 secondes. Pas mal, pour une électrique !

Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve à la rentrée pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !

Crédits :

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science