Covipod #11 : le variant gamma fait son entrée

Fil de Science

0:00
5:00
10
10

Covipod #11 : le variant gamma fait son entrée

Fil de Science

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur une nouveau variant, qui vient s'ajouter à la liste de ceux à surveiller en Europe. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.

Alpha, bêta, delta et maintenant lambda. Le coronavirus a encore muté pour former une nouvelle population virale, prête à conquérir le monde. L’histoire du variant lambda est terriblement prévisible. Il a été identifié pour la première fois au Pérou, en août 2020. À ce moment, il ne faisait pas beaucoup parler de lui, mais désormais c’est une menace prise au sérieux en Amérique du Sud. Au Pérou, il représente 81 % des génomes de coronavirus séquencés depuis avril dernier. C’est 37 % pour l’Argentine et 32 % pour le Chili. Le variant Lambda a outrepassé le variant Alpha et circule désormais aux côtés du variant Gamma, le plus fréquent en Amérique du Sud. Évidemment, si le variant lambda a pu s’extirper de la masse des variants du coronavirus, c’est parce que les mutations qu’il porte lui confèrent un avantage sur ses concurrents. Il possède pas moins de 7 mutations, rien que sur la protéine S. Parmi les plus symboliques, il y a la mutation L452Q, dont on retrouve une copie chez le variant Delta, et la mutation D614G, la première identifiée sur les variants européens. En laboratoire, des scientifiques ont mis en évidence que le variant Lambda se fixait plus facilement au récepteur ACE2 des cellules, et qu’il résistait aux anticorps neutralisants. Le combo parfait pour se propager efficacement ! Néanmoins, il est un peu tôt pour savoir si le variant Lambda connaîtra le même succès que le variant Delta. Il est considéré comme un variant à surveiller, comme six autres formes du coronavirus qui se propagent à l’échelle d’un pays ou d’une région du monde. Quelques cas de variant Lambda ont d’ores et déjà été identifiés hors d’Amérique du Sud, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni. Avec ce nouveau variant, on a l’impression que le virus est passé à la vitesse supérieure et qu’il mute de plus en plus. Si on détecte plus de variants depuis l’année 2021, c’est tout simplement parce qu’aux quatre coins du monde, les autorités sanitaires ont multiplié les efforts de séquençage. Le coronavirus n’est pas un virus très mutagène comme celui de la grippe, par exemple. Mais chacune de ses variantes remet la question de l’efficacité des vaccins sur le tapis. Pour l’instant, aucun variant du coronavirus ne la remet en cause. Et plus il y aura de vaccinés, moins le virus circulera, et moins il mutera.

Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Les médecins traitants qui en font la demande pourront disposer d’une liste de leurs patients non vaccinés. La Cnil s’est prononcée en faveur de cette mesure, à condition que les listes soient détruites dès la fin de la campagne de sensibilisation. Il ne s’agit pas de forcer les personnes non vaccinées à le devenir, mais de les informer sur le vaccin. 

Le tocilizumab est recommandé par l’OMS. Une étude de grande envergure a confirmé qu’il réduit significativement la mortalité des patients hospitalisés pour le Covid.

Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant ne semble plus très loin maintenant, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. La vaccination reste notre seule arme contre l'épidémie. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les meilleurs détecteurs de mensonges (TechPod #17)

Fil de Science

Un traitement pour endormir le cancer (FDS #51)

Fil de Science

La science-fiction peut-elle prédire l'avenir ? [INTERVIEW]

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur une nouveau variant, qui vient s'ajouter à la liste de ceux à surveiller en Europe. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.

Alpha, bêta, delta et maintenant lambda. Le coronavirus a encore muté pour former une nouvelle population virale, prête à conquérir le monde. L’histoire du variant lambda est terriblement prévisible. Il a été identifié pour la première fois au Pérou, en août 2020. À ce moment, il ne faisait pas beaucoup parler de lui, mais désormais c’est une menace prise au sérieux en Amérique du Sud. Au Pérou, il représente 81 % des génomes de coronavirus séquencés depuis avril dernier. C’est 37 % pour l’Argentine et 32 % pour le Chili. Le variant Lambda a outrepassé le variant Alpha et circule désormais aux côtés du variant Gamma, le plus fréquent en Amérique du Sud. Évidemment, si le variant lambda a pu s’extirper de la masse des variants du coronavirus, c’est parce que les mutations qu’il porte lui confèrent un avantage sur ses concurrents. Il possède pas moins de 7 mutations, rien que sur la protéine S. Parmi les plus symboliques, il y a la mutation L452Q, dont on retrouve une copie chez le variant Delta, et la mutation D614G, la première identifiée sur les variants européens. En laboratoire, des scientifiques ont mis en évidence que le variant Lambda se fixait plus facilement au récepteur ACE2 des cellules, et qu’il résistait aux anticorps neutralisants. Le combo parfait pour se propager efficacement ! Néanmoins, il est un peu tôt pour savoir si le variant Lambda connaîtra le même succès que le variant Delta. Il est considéré comme un variant à surveiller, comme six autres formes du coronavirus qui se propagent à l’échelle d’un pays ou d’une région du monde. Quelques cas de variant Lambda ont d’ores et déjà été identifiés hors d’Amérique du Sud, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni. Avec ce nouveau variant, on a l’impression que le virus est passé à la vitesse supérieure et qu’il mute de plus en plus. Si on détecte plus de variants depuis l’année 2021, c’est tout simplement parce qu’aux quatre coins du monde, les autorités sanitaires ont multiplié les efforts de séquençage. Le coronavirus n’est pas un virus très mutagène comme celui de la grippe, par exemple. Mais chacune de ses variantes remet la question de l’efficacité des vaccins sur le tapis. Pour l’instant, aucun variant du coronavirus ne la remet en cause. Et plus il y aura de vaccinés, moins le virus circulera, et moins il mutera.

Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Les médecins traitants qui en font la demande pourront disposer d’une liste de leurs patients non vaccinés. La Cnil s’est prononcée en faveur de cette mesure, à condition que les listes soient détruites dès la fin de la campagne de sensibilisation. Il ne s’agit pas de forcer les personnes non vaccinées à le devenir, mais de les informer sur le vaccin. 

Le tocilizumab est recommandé par l’OMS. Une étude de grande envergure a confirmé qu’il réduit significativement la mortalité des patients hospitalisés pour le Covid.

Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant ne semble plus très loin maintenant, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. La vaccination reste notre seule arme contre l'épidémie. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science