Fil de Science #17 : Doutes sur l'immunité, anomalie au LHC, et carte de l'inconnu

Fil de Science

0:00
5:14
10
10

Fil de Science #17 : Doutes sur l'immunité, anomalie au LHC, et carte de l'inconnu

Fil de Science

Pour cette semaine du 22 mars : des nouvelles concernant l'immunité au coronavirus, une intrigante anomalie détectée au Cern, des mesures inédites du noyau de Mars, un traitement encourageant pour les malades d'Alzheimer et une carte des espèces qui demeurent à découvrir. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Pour vivre, Fil de Science a besoin de rémunérer ses auteurs. En écoutant les publicités en début et fin de podcasts, vous participez à nous soutenir, ainsi que notre travail. Merci à vous.

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Du côté du coronavirus, la tendance est toujours à l’incertitude. Alors que la campagne de vaccination se poursuit avec un déclin progressif du nombre de morts annoncées quotidiennement dans le monde, les chercheurs continuent de se demander combien de temps l’immunité dure réellement. Les études se succèdent, tentant d’extraire autant de données que possible de l’unique année qui nous sépare du début de la pandémie, mais force est de constater que les résultats divergent beaucoup trop pour aboutir à un consensus. En cause : la grande variabilité individuelle de la réponse et de la mémoire immunitaires. En effet, une nouvelle analyse de la Duke-NUS Medical School de Singapour révèle des écarts stupéfiants dans la vitesse à laquelle diminuent les anticorps chez les patients. Tandis que chez certains l’immunité semble disparaître au bout de quelques jours, chez d’autres, les chiffres semblent suggérer qu’elle pourrait s’étendre sur « des décennies ». Des résultats qui laissent déjà deviner des campagnes de rappel vaccinal compliquées, et une difficulté de plus dans la lutte contre le virus. Ces projections seront amenées à évoluer au fil du temps et à mesure que de nouvelles données seront acquises, mais une chose demeure pour l’instant sûr : c’est que nous ne sommes sûrs de rien. Pour rester au plus près de l'actualité du coronavirus, pensez à suivre la pastille Fil de Science baptisée Covipod, à paraître un jeudi sur deux à 18h30.

Au Cern la détection d’une anomalie pourrait remettre en cause le modèle standard de la physique des particules. Des données collectées par le LHCb (pour Large Hadron Collider beauty) pointent en effet vers une violation de l’universalité leptonique, décrivant l’interaction des électrons, des muons et des tau avec les autres particules. Ces données rejoignent d’autres anomalies mesurées au cours des années dans diverses expériences, et suggèrent la possible nécessité de recourir à de nouvelles particules encore inconnues pour décrire la matière. De plus amples expérimentations sont actuellement menées au Cern afin de faire la lumière sur ces résultats intrigants.

Mars n’a décidément pas fini de faire couler de l’encre en 2021. Grâce à des séismes détectés à la surface de la planète rouge, les chercheurs ont été capables d’en déterminer la taille du noyau avec une précision inédite. Les centaines d’événements sismiques enregistrées par le rover InSight ont permis de calculer que le cœur martien mesurerait entre 1.810 et 1.860 kilomètres, soit la moitié du rayon de la planète. Ces observations permettent à leur tour de présumer que le noyau serait moins dense qu’on ne s’y serait précédemment attendu, et entièrement fondu. Que l’on soit en faveur de sa colonisation ou non, Mars reste incontestablement un objet de curiosité qui continuera pendant longtemps de nous fasciner.

Peut-être un nouvel espoir pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. De récents résultats semblent pointer vers l’efficacité du Donanemab, un anticorps monoclonal développé par Eli Lilly & Co. Des essais cliniques de phase II financés par le laboratoire suggèrent que le traitement permettrait de réduire modestement l’évolution du déclin cognitif chez des patients au stade précoce de la maladie. Il reste cependant important de souligner que l’échantillon recruté pour ces expérimentations est encore trop modeste pour tirer des conclusions robustes. Des essais plus longs et plus conséquents devront donc être mis en place pour s’assurer non seulement de son efficacité mais également de sa sécurité, avant une mise sur le marché.

Et enfin, pour finir sur une note positive, sachez que le monde est encore plein de merveilles à explorer. En témoigne une carte des espèces inconnues, publiée cette semaine par deux biologistes de l'université de Yale. Si environ 2 millions d’espèces ont été répertoriées à ce jour, on estime cependant que 1 à 98 millions resteraient à découvrir. Cette mappemonde permet ainsi de visualiser les régions susceptibles d’abriter des formes de vie encore non répertoriées et, chose étonnante, semble indiquer que les régions connues pour leur grande biodiversité auraient encore bien des surprises à nous livrer. La carte des espèces inconnues et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 14h, pour une excursion en Écosse aux côtés de l'homme qui a inspiré le personnage de Sherlock Holmes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les hunters, ces hackers éthiques qui chassent les bugs (TechPod #7)

Fil de Science

1,4 millions de dossiers médicaux piratés (FDS #41)

Fil de Science

Covipod #16 : ce vaccin n'est pas assez efficace contre le variant Delta

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Pour cette semaine du 22 mars : des nouvelles concernant l'immunité au coronavirus, une intrigante anomalie détectée au Cern, des mesures inédites du noyau de Mars, un traitement encourageant pour les malades d'Alzheimer et une carte des espèces qui demeurent à découvrir. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Pour vivre, Fil de Science a besoin de rémunérer ses auteurs. En écoutant les publicités en début et fin de podcasts, vous participez à nous soutenir, ainsi que notre travail. Merci à vous.

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Du côté du coronavirus, la tendance est toujours à l’incertitude. Alors que la campagne de vaccination se poursuit avec un déclin progressif du nombre de morts annoncées quotidiennement dans le monde, les chercheurs continuent de se demander combien de temps l’immunité dure réellement. Les études se succèdent, tentant d’extraire autant de données que possible de l’unique année qui nous sépare du début de la pandémie, mais force est de constater que les résultats divergent beaucoup trop pour aboutir à un consensus. En cause : la grande variabilité individuelle de la réponse et de la mémoire immunitaires. En effet, une nouvelle analyse de la Duke-NUS Medical School de Singapour révèle des écarts stupéfiants dans la vitesse à laquelle diminuent les anticorps chez les patients. Tandis que chez certains l’immunité semble disparaître au bout de quelques jours, chez d’autres, les chiffres semblent suggérer qu’elle pourrait s’étendre sur « des décennies ». Des résultats qui laissent déjà deviner des campagnes de rappel vaccinal compliquées, et une difficulté de plus dans la lutte contre le virus. Ces projections seront amenées à évoluer au fil du temps et à mesure que de nouvelles données seront acquises, mais une chose demeure pour l’instant sûr : c’est que nous ne sommes sûrs de rien. Pour rester au plus près de l'actualité du coronavirus, pensez à suivre la pastille Fil de Science baptisée Covipod, à paraître un jeudi sur deux à 18h30.

Au Cern la détection d’une anomalie pourrait remettre en cause le modèle standard de la physique des particules. Des données collectées par le LHCb (pour Large Hadron Collider beauty) pointent en effet vers une violation de l’universalité leptonique, décrivant l’interaction des électrons, des muons et des tau avec les autres particules. Ces données rejoignent d’autres anomalies mesurées au cours des années dans diverses expériences, et suggèrent la possible nécessité de recourir à de nouvelles particules encore inconnues pour décrire la matière. De plus amples expérimentations sont actuellement menées au Cern afin de faire la lumière sur ces résultats intrigants.

Mars n’a décidément pas fini de faire couler de l’encre en 2021. Grâce à des séismes détectés à la surface de la planète rouge, les chercheurs ont été capables d’en déterminer la taille du noyau avec une précision inédite. Les centaines d’événements sismiques enregistrées par le rover InSight ont permis de calculer que le cœur martien mesurerait entre 1.810 et 1.860 kilomètres, soit la moitié du rayon de la planète. Ces observations permettent à leur tour de présumer que le noyau serait moins dense qu’on ne s’y serait précédemment attendu, et entièrement fondu. Que l’on soit en faveur de sa colonisation ou non, Mars reste incontestablement un objet de curiosité qui continuera pendant longtemps de nous fasciner.

Peut-être un nouvel espoir pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. De récents résultats semblent pointer vers l’efficacité du Donanemab, un anticorps monoclonal développé par Eli Lilly & Co. Des essais cliniques de phase II financés par le laboratoire suggèrent que le traitement permettrait de réduire modestement l’évolution du déclin cognitif chez des patients au stade précoce de la maladie. Il reste cependant important de souligner que l’échantillon recruté pour ces expérimentations est encore trop modeste pour tirer des conclusions robustes. Des essais plus longs et plus conséquents devront donc être mis en place pour s’assurer non seulement de son efficacité mais également de sa sécurité, avant une mise sur le marché.

Et enfin, pour finir sur une note positive, sachez que le monde est encore plein de merveilles à explorer. En témoigne une carte des espèces inconnues, publiée cette semaine par deux biologistes de l'université de Yale. Si environ 2 millions d’espèces ont été répertoriées à ce jour, on estime cependant que 1 à 98 millions resteraient à découvrir. Cette mappemonde permet ainsi de visualiser les régions susceptibles d’abriter des formes de vie encore non répertoriées et, chose étonnante, semble indiquer que les régions connues pour leur grande biodiversité auraient encore bien des surprises à nous livrer. La carte des espèces inconnues et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 14h, pour une excursion en Écosse aux côtés de l'homme qui a inspiré le personnage de Sherlock Holmes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science