Fil de Science #6 : Campagne de vaccination, voyage dans le temps et retour des baleines

Fil de Science

0:00
4:46
10
10

Fil de Science #6 : Campagne de vaccination, voyage dans le temps et retour des baleines

Fil de Science

Pour cette semaine du 4 janvier, nous ferons le tour des dernières avancées du côté du coronavirus depuis notre dernier épisode, puis nous ferons quelques tours du globe avant d'atterrir en Jordanie ; enfin, nous remonterons vers les pôles avant de nous aventurer dans le monde de l'infiniment petit. Bonne écoute, et bon week-end !

Retrouvez les articles complets sur Futura

Transcription du podcast :

Bonjour à tous et bonne année ! Bienvenue dans ce premier épisode 2021 de Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

La nouvelle la plus importante de ce début d’année, c’est bien entendu le lancement des campagnes de vaccination de par le monde. En France, après les Ehpad et les personnels soignants de plus de 50 ans, ce sont désormais les personnes de plus de 75 ans qui pourront bénéficier de cette première vague de protection dès le 18 janvier. Pour l’instant, ce sont les vaccins Pfizer et AstraZeneca qui seront pourvus en plus grande quantité, progressivement rejoints par Moderna, Curevac et Janssen dans les six mois à venir. L’apparition récente de deux nouveaux variants plus contagieux du virus appelle à une vigilance accrue mais ne semble pas, pour l’instant, compromettre dangereusement l’efficacité des formules développées par les différents laboratoires. Autre bonne nouvelle : l’OMS commence progressivement à distinguer les contours de la Covid longue, une forme de la maladie pouvant s’étendre sur plusieurs mois, avec l’espoir de pouvoir rapidement mettre en place des dispositifs de soin et de protection adaptés. L’organisation continue néanmoins d’appeler à la prudence en rappelant qu’il faudra attendre encore plusieurs mois avant de voir, espérons-le, une diminution progressive des cas. Pensez donc à continuer d’appliquer les mesures barrières et à vous protéger.

Si vous avez trouvé le passage du temps étrange en 2020, sachez qu’il y a peut-être une raison physique à cela. En effet, pour la première fois depuis 50 ans, la rotation de la Terre aura connu 28 accélérations record, raccourcissant cette année de plusieurs millisecondes. Bien que ce phénomène soit tout à fait naturel et n’ait rien d’alarmant, il jette un pavé dans la mare à une heure où la communauté scientifique internationale commençait à se questionner sur la nécessité de conserver la pratique de la seconde intercalaire. Normalement destinée à combler les écarts pour maintenir nos horloges atomiques à l’heure, celle-ci pourrait bien avoir encore de beaux jours devant elle, avec une année 2021 dont l’écoulement s’annonce au moins aussi rapide.

En Jordanie, un archéologue aurait possiblement retrouvé le lieu de mise à mort du prêcheur Jean le Baptiste. Annonciateur de l’arrivée de Jésus Christ, celui-ci aurait été exécuté par le roi Hérode Antipas au palais de Machérus en l’an 36. Alors que les textes historiques et religieux diffèrent sur les circonstances de sa mort, la découverte d’une niche présidant sur la cour du palais amène l’expert à pencher pour la version biblique. Il suggère en effet que l’abside aurait pu abriter le trône du tétrarque, et que la cour en question aurait servi de piste de danse à sa fille Salomé, avant que cette dernière ne lui réclame la tête du saint homme. Bien que cette théorie ne fasse pas encore l’unanimité, elle a été saluée par plusieurs spécialistes. Affaire à suivre.

Au terme de longues années de silence, les baleines font enfin leur retour dans les régions polaires ! Près de quarante ans après l’abolition quasi unanime de la chasse commerciale dans ces contrées, plusieurs espèces semblent progressivement se réapproprier leur territoire. Ainsi, la baleine bleue rejoint lentement mais sûrement l’Atlantique sud tandis qu’en Antarctique, les baleines boréales ont presque retrouvé leurs effectifs initiaux. Au large de l’Alaska, le retour du rorqual commun et de la baleine de Minke illustre mieux que jamais la nécessité de protéger ces créatures contre le fractionnement de leur habitat, le trafic effréné des navires commerciaux et la pollution qui menace de réchauffer les eaux qui les abritent.

Et enfin, pour finir sur une tout autre sorte de polarité, rendons-nous au laboratoire national de l’accélérateur SLAC, où la formation d’une quasi-particule étonnante a pu été observée pour la première fois. Baptisée polaron, cette distorsion survenant entre le noyau d’un atome et son nuage électronique pourrait permettre de mieux comprendre l’efficacité de certains type de cellules photovoltaïques. Nous invitons les esprits téméraires à en apprendre plus en lisant l’article de Nathalie Meyer à ce sujet, et les curieux à découvrir l’illustration vertigineuse des effets des polarons sur Futura, bien entendu.

Merci d’avoir été si nombreux à nous écouter jusqu’à la fin de l’année 2020. Nous sommes heureux de vous accompagner à nouveau en 2021, que nous vous souhaitons remplie de projets, et surtout, porteuse de santé ! Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les hunters, ces hackers éthiques qui chassent les bugs (TechPod #7)

Fil de Science

1,4 millions de dossiers médicaux piratés (FDS #41)

Fil de Science

Covipod #16 : ce vaccin n'est pas assez efficace contre le variant Delta

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Pour cette semaine du 4 janvier, nous ferons le tour des dernières avancées du côté du coronavirus depuis notre dernier épisode, puis nous ferons quelques tours du globe avant d'atterrir en Jordanie ; enfin, nous remonterons vers les pôles avant de nous aventurer dans le monde de l'infiniment petit. Bonne écoute, et bon week-end !

Retrouvez les articles complets sur Futura

Transcription du podcast :

Bonjour à tous et bonne année ! Bienvenue dans ce premier épisode 2021 de Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

La nouvelle la plus importante de ce début d’année, c’est bien entendu le lancement des campagnes de vaccination de par le monde. En France, après les Ehpad et les personnels soignants de plus de 50 ans, ce sont désormais les personnes de plus de 75 ans qui pourront bénéficier de cette première vague de protection dès le 18 janvier. Pour l’instant, ce sont les vaccins Pfizer et AstraZeneca qui seront pourvus en plus grande quantité, progressivement rejoints par Moderna, Curevac et Janssen dans les six mois à venir. L’apparition récente de deux nouveaux variants plus contagieux du virus appelle à une vigilance accrue mais ne semble pas, pour l’instant, compromettre dangereusement l’efficacité des formules développées par les différents laboratoires. Autre bonne nouvelle : l’OMS commence progressivement à distinguer les contours de la Covid longue, une forme de la maladie pouvant s’étendre sur plusieurs mois, avec l’espoir de pouvoir rapidement mettre en place des dispositifs de soin et de protection adaptés. L’organisation continue néanmoins d’appeler à la prudence en rappelant qu’il faudra attendre encore plusieurs mois avant de voir, espérons-le, une diminution progressive des cas. Pensez donc à continuer d’appliquer les mesures barrières et à vous protéger.

Si vous avez trouvé le passage du temps étrange en 2020, sachez qu’il y a peut-être une raison physique à cela. En effet, pour la première fois depuis 50 ans, la rotation de la Terre aura connu 28 accélérations record, raccourcissant cette année de plusieurs millisecondes. Bien que ce phénomène soit tout à fait naturel et n’ait rien d’alarmant, il jette un pavé dans la mare à une heure où la communauté scientifique internationale commençait à se questionner sur la nécessité de conserver la pratique de la seconde intercalaire. Normalement destinée à combler les écarts pour maintenir nos horloges atomiques à l’heure, celle-ci pourrait bien avoir encore de beaux jours devant elle, avec une année 2021 dont l’écoulement s’annonce au moins aussi rapide.

En Jordanie, un archéologue aurait possiblement retrouvé le lieu de mise à mort du prêcheur Jean le Baptiste. Annonciateur de l’arrivée de Jésus Christ, celui-ci aurait été exécuté par le roi Hérode Antipas au palais de Machérus en l’an 36. Alors que les textes historiques et religieux diffèrent sur les circonstances de sa mort, la découverte d’une niche présidant sur la cour du palais amène l’expert à pencher pour la version biblique. Il suggère en effet que l’abside aurait pu abriter le trône du tétrarque, et que la cour en question aurait servi de piste de danse à sa fille Salomé, avant que cette dernière ne lui réclame la tête du saint homme. Bien que cette théorie ne fasse pas encore l’unanimité, elle a été saluée par plusieurs spécialistes. Affaire à suivre.

Au terme de longues années de silence, les baleines font enfin leur retour dans les régions polaires ! Près de quarante ans après l’abolition quasi unanime de la chasse commerciale dans ces contrées, plusieurs espèces semblent progressivement se réapproprier leur territoire. Ainsi, la baleine bleue rejoint lentement mais sûrement l’Atlantique sud tandis qu’en Antarctique, les baleines boréales ont presque retrouvé leurs effectifs initiaux. Au large de l’Alaska, le retour du rorqual commun et de la baleine de Minke illustre mieux que jamais la nécessité de protéger ces créatures contre le fractionnement de leur habitat, le trafic effréné des navires commerciaux et la pollution qui menace de réchauffer les eaux qui les abritent.

Et enfin, pour finir sur une tout autre sorte de polarité, rendons-nous au laboratoire national de l’accélérateur SLAC, où la formation d’une quasi-particule étonnante a pu été observée pour la première fois. Baptisée polaron, cette distorsion survenant entre le noyau d’un atome et son nuage électronique pourrait permettre de mieux comprendre l’efficacité de certains type de cellules photovoltaïques. Nous invitons les esprits téméraires à en apprendre plus en lisant l’article de Nathalie Meyer à ce sujet, et les curieux à découvrir l’illustration vertigineuse des effets des polarons sur Futura, bien entendu.

Merci d’avoir été si nombreux à nous écouter jusqu’à la fin de l’année 2020. Nous sommes heureux de vous accompagner à nouveau en 2021, que nous vous souhaitons remplie de projets, et surtout, porteuse de santé ! Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science