Fil de Science #5 : Message de l'espace, espèces disparues et rencontre au sommet

Fil de Science

0:00
4:37
10
10

Fil de Science #5 : Message de l'espace, espèces disparues et rencontre au sommet

Fil de Science

Pour cette semaine du 14 décembre, nous nous pencherons sur un signal radio intrigant, nous ferons le bilan de l'année 2020 côté biodiversité, puis, après un bref séjour sur un astéroïde, nous ferons un détour par la santé avant un final exceptionnel, à observer dans le ciel. Bonne écoute, et bon week-end !

Retrouvez les articles complets sur Futura

Transcription du podcast :

Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Message de l’espace : les chercheurs auraient pour la toute première fois détecté un signal radio en provenance d’une exoplanète. Ce signal n’est pas la marque d’une tentative de communication d’une espèce extraterrestre avec la Terre, mais bien plutôt de l’existence d’un champ magnétique autour du corps céleste Tau Bootis Ab. Et comme le dit notre journaliste Nathalie Mayer, auteure de l’article de décryptage disponible sur Futura , c’est déjà enthousiasmant. Car il s’agit bien là de la première fois que les astronomes détectent le signal radio d’un champ magnétique planétaire en dehors de notre Système solaire. Pour cela, ils ont mené une analyse poussée de la signature de Jupiter, avant de tourner leurs radiotélescopes vers le ciel. Résultat, la détection d’une exoplanète de type Jupiter chaude, en orbite autour d’un système binaire. Ainsi que l’a déclaré le post-doctorant Jake Turner à l’université Cornell : « Nous avons appris de Jupiter. Puis nous avons cherché. Et nous avons trouvé .»

Tandis qu’un nouveau signal est découvert dans l’espace, plus d’une trentaine d’autres semblent avoir définitivement disparu sur Terre. La Liste rouge de l’UICN fait en effet le triste constat de l’extinction de 31 espèces animales à l’état sauvage, alors que l’année 2020 touche à son terme. Une tragédie d’autant plus marquante que nombre d’entre elles, comme le requin perdu Carcharhinus obsolerus, venaient tout juste d’être découvertes. Parmi les autres victimes : grenouilles, poissons, chauve-souris à longues oreilles, mais aussi plusieurs variétés de plantes ont succombé à la destruction de leur habitat et à la surexploitation des écosystèmes. Un tiers des chênes sont quant à eux menacés d’extinction, rejoints par l’ensemble des dauphins d’eau douce.

Bonne nouvelle pendant ce temps pour la sonde Hayabusa-2 ! Après un séjour du plus d’un an sur l’astéroïde Ryugu, l’appareil a renvoyé plusieurs échantillons vers la Terre le 5 décembre 2020. L’ouverture des récipients de collecte cette semaine a permis de confirmer que la sonde avait accompli sa mission avec un succès dépassant les espérances des chercheurs, ainsi que l’explique le directeur de recherche au CNRS Patrick Michel, interviewé par notre journaliste Rémy Decourt. Derrière les poussières et les grains grossiers se cache l’histoire de notre Système solaire et peut-être de l’apparition de la vie sur Terre.

Du côté de la santé, d’autres analyses révèlent pour leur part les effets nocifs de la cigarette électronique sur le rythme cardiaque. Plus précisément, ce sont les liquides parfumés que les chercheurs pointent du doigt après avoir soumis des cellules cardiaques de souris puis humaines à plusieurs types de fumées. Leurs résultats démontrent que, par-delà la nicotine, les parfums artificiels participeraient à un accroissement de la mort des cellules chez les rongeurs, et à une altération des battements du cœur chez les humains. Difficile pour l’instant de dire si ces données sont transposables dans un modèle in vivo. De plus amples recherches devront être menées afin de démêler le vrai du faux autour de cette pratique encore récente.

Et enfin, pour finir, préparez-vous à une rencontre au sommet dans le ciel. Le 21 décembre, les planètes Saturne et Jupiter seront au plus près l’une de l’autre. Si leur rapprochement a lieu en moyenne tous les 20 ans, celui-ci promet néanmoins d’être exceptionnel. L’espace séparant les deux corps célestes n’aura en effet pas été aussi ténu depuis l’année 1623, soit près de 400 ans ! Autre bonne nouvelle, la rencontre sera visible au crépuscule et vous permettra donc de passer le reste de votre soirée bien au chaud, à contempler les photographies que vous aurez pu capturer ou à échanger avec vos proches sur ce moment unique. Tous les détails de la conjonction planétaire sont à retrouver sur Futura, bien entendu.

C’est le dernier épisode de Fil de Science pour 2020, mais on se retrouve dès l’année prochaine avec toujours plus d’information scientifique et de décryptages. Merci à tous d’être aussi nombreux à nous suivre ! Grâce à vos notes, vos commentaires et votre soutien, l’audio chez Futura continue de s’enrichir et nous vous attendons avec de nouvelles surprises dès le mois de janvier. Pensez donc à vous abonner sur vos plateformes de diffusion et sur vos apps audio préférées pour ne rien manquer, et, en attendant, rendez-vous chez les Chasseurs de Science vendredi 25 décembre pour un épisode de Noël exceptionnel et explosif. Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes, et, comme d’habitude, un bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les hunters, ces hackers éthiques qui chassent les bugs (TechPod #7)

Fil de Science

1,4 millions de dossiers médicaux piratés (FDS #41)

Fil de Science

Covipod #16 : ce vaccin n'est pas assez efficace contre le variant Delta

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Pour cette semaine du 14 décembre, nous nous pencherons sur un signal radio intrigant, nous ferons le bilan de l'année 2020 côté biodiversité, puis, après un bref séjour sur un astéroïde, nous ferons un détour par la santé avant un final exceptionnel, à observer dans le ciel. Bonne écoute, et bon week-end !

Retrouvez les articles complets sur Futura

Transcription du podcast :

Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Message de l’espace : les chercheurs auraient pour la toute première fois détecté un signal radio en provenance d’une exoplanète. Ce signal n’est pas la marque d’une tentative de communication d’une espèce extraterrestre avec la Terre, mais bien plutôt de l’existence d’un champ magnétique autour du corps céleste Tau Bootis Ab. Et comme le dit notre journaliste Nathalie Mayer, auteure de l’article de décryptage disponible sur Futura , c’est déjà enthousiasmant. Car il s’agit bien là de la première fois que les astronomes détectent le signal radio d’un champ magnétique planétaire en dehors de notre Système solaire. Pour cela, ils ont mené une analyse poussée de la signature de Jupiter, avant de tourner leurs radiotélescopes vers le ciel. Résultat, la détection d’une exoplanète de type Jupiter chaude, en orbite autour d’un système binaire. Ainsi que l’a déclaré le post-doctorant Jake Turner à l’université Cornell : « Nous avons appris de Jupiter. Puis nous avons cherché. Et nous avons trouvé .»

Tandis qu’un nouveau signal est découvert dans l’espace, plus d’une trentaine d’autres semblent avoir définitivement disparu sur Terre. La Liste rouge de l’UICN fait en effet le triste constat de l’extinction de 31 espèces animales à l’état sauvage, alors que l’année 2020 touche à son terme. Une tragédie d’autant plus marquante que nombre d’entre elles, comme le requin perdu Carcharhinus obsolerus, venaient tout juste d’être découvertes. Parmi les autres victimes : grenouilles, poissons, chauve-souris à longues oreilles, mais aussi plusieurs variétés de plantes ont succombé à la destruction de leur habitat et à la surexploitation des écosystèmes. Un tiers des chênes sont quant à eux menacés d’extinction, rejoints par l’ensemble des dauphins d’eau douce.

Bonne nouvelle pendant ce temps pour la sonde Hayabusa-2 ! Après un séjour du plus d’un an sur l’astéroïde Ryugu, l’appareil a renvoyé plusieurs échantillons vers la Terre le 5 décembre 2020. L’ouverture des récipients de collecte cette semaine a permis de confirmer que la sonde avait accompli sa mission avec un succès dépassant les espérances des chercheurs, ainsi que l’explique le directeur de recherche au CNRS Patrick Michel, interviewé par notre journaliste Rémy Decourt. Derrière les poussières et les grains grossiers se cache l’histoire de notre Système solaire et peut-être de l’apparition de la vie sur Terre.

Du côté de la santé, d’autres analyses révèlent pour leur part les effets nocifs de la cigarette électronique sur le rythme cardiaque. Plus précisément, ce sont les liquides parfumés que les chercheurs pointent du doigt après avoir soumis des cellules cardiaques de souris puis humaines à plusieurs types de fumées. Leurs résultats démontrent que, par-delà la nicotine, les parfums artificiels participeraient à un accroissement de la mort des cellules chez les rongeurs, et à une altération des battements du cœur chez les humains. Difficile pour l’instant de dire si ces données sont transposables dans un modèle in vivo. De plus amples recherches devront être menées afin de démêler le vrai du faux autour de cette pratique encore récente.

Et enfin, pour finir, préparez-vous à une rencontre au sommet dans le ciel. Le 21 décembre, les planètes Saturne et Jupiter seront au plus près l’une de l’autre. Si leur rapprochement a lieu en moyenne tous les 20 ans, celui-ci promet néanmoins d’être exceptionnel. L’espace séparant les deux corps célestes n’aura en effet pas été aussi ténu depuis l’année 1623, soit près de 400 ans ! Autre bonne nouvelle, la rencontre sera visible au crépuscule et vous permettra donc de passer le reste de votre soirée bien au chaud, à contempler les photographies que vous aurez pu capturer ou à échanger avec vos proches sur ce moment unique. Tous les détails de la conjonction planétaire sont à retrouver sur Futura, bien entendu.

C’est le dernier épisode de Fil de Science pour 2020, mais on se retrouve dès l’année prochaine avec toujours plus d’information scientifique et de décryptages. Merci à tous d’être aussi nombreux à nous suivre ! Grâce à vos notes, vos commentaires et votre soutien, l’audio chez Futura continue de s’enrichir et nous vous attendons avec de nouvelles surprises dès le mois de janvier. Pensez donc à vous abonner sur vos plateformes de diffusion et sur vos apps audio préférées pour ne rien manquer, et, en attendant, rendez-vous chez les Chasseurs de Science vendredi 25 décembre pour un épisode de Noël exceptionnel et explosif. Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes, et, comme d’habitude, un bon week-end à tous !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science