Les robots humanoïdes de travail, c'est pour quand ? (TechPod #6)

Fil de Science

0:00
3:32
10
10

Les robots humanoïdes de travail, c'est pour quand ? (TechPod #6)

Fil de Science

Alors qu'Elon Musk annonce la sortie d'un robot de travail humanoïde pour 2022, nous nous demandons quel avenir nous attend véritablement. Est-il temps de réactiver le mouvement luddite ou la révolution des robots est-elle encore loin ?

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.

Les robots humanoïdes qui réalisent de manière autonome les tâches dont les humains ne veulent pas ou plus sont le fond de commerce de nombreux films et de séries de science-fiction. Mais une fois encore, la technologie pourrait nous permettre de nous en approcher plus vite que nous ne le pensons. Ainsi, Elon Musk, le patron de Tesla et de Space X a annoncé dernièrement l’arrivée d’un robot humanoïde doué d’intelligence artificielle à l’horizon 2022. Très optimiste sur le planning, il a néanmoins livré suffisamment de détails techniques pour laisser penser que le projet Tesla Bot ne serait pas simplement une idée en l’air. Selon lui, une voiture Tesla serait déjà pratiquement un robot autonome roulant avec ses capteurs, ses actionneurs, ses batteries légères et performantes. Baptisé Optimus, le prototype conçu par les équipes d’Elon Musk se voudrait donc une prolongation de ces évolutions, cette fois-ci sur deux jambes. Il devrait mesurer 1 mètre 77 pour 56,6 kilos, sera capable de transporter une charge supérieure à 20 kilos, se déplacera à plus de 8 km/h et serait en théorie capable de suivre de façon intuitive des instructions humaines, pour les réaliser de manière autonome. S’agit-il d’un coup de bluff pour un grand buzz ou d’une véritable volonté de la part du multimilliardaire américain ? Cela reste à déterminer, car depuis 10 ans que Boston Dynamics planche sur un robot bipède, nous sommes encore très loin d’avoir atteint l’autonomie. Si le célèbre Atlas sait danser, sauter et même pratiquer le parkour, la réalité est que ces robots dépendent encore grandement des humains qui les programment. En dehors de ses vidéos impressionnantes Atlas est plus souvent au sol que champion de l’équilibre. Autrement dit, si Elon Musk souhaite dévoiler un prototype d’ici un an, il y a des chances qu’il ne s’agisse que d’un automate amélioré. Notons par ailleurs qu’en matière d’autonomie, les meilleurs robots du moment n’ont rien d’humanoïde. Ce n’est d’ailleurs pas forcément un avantage pour la plupart de leurs missions, requérant de déplacer ou trier des colis, ou d’évoluer dans des zones inaccessibles ou périlleuses, par exemple. 

Mais en admettant que des robots humanoïdes soient vraiment capables de remplacer l’humain pour les travaux les plus ingrats et les tâches domestiques, il n’en demeure pas moins que ce changement entraînera un ensemble de questions économiques et sociales. Des questions qu’Elon Musk balaye déjà d’un revers de la main en disant qu’il suffira de créer un revenu de base universel afin de compenser la baisse de l’emploi chez les humains. D’après lui, cette automatisation nous fera entrer dans une ère d’abondance où la main d’œuvre automatisée permettra de faire chuter le coût des produits. Le contraire de la décroissance en somme. Dans ce futur hypothétique, les politiques seront poussés à envisager ce revenu universel pour éviter la casse sociale, tandis que les individus devront pour certains trouver un nouveau sens à leur vie.

Rappelons qu’en France, lors de la campagne présidentielle de 2017, le revenu universel fut justement l’un thèmes abordés par le candidat du parti socialiste. Reste à savoir s’il était en avance sur son temps, ou si la révolution des robots humanoïdes n’est vraiment pas pour demain….

Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Pour le reste, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !

Crédits :

  • Texte : Sylvain Biget
  • Voix : Emma Hollen
  • Musique : Patricia Chaylade

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les Facebook Files révèlent les sombres secrets du géant (TechPod #11)

Fil de Science

Sels d'aluminium : danger pour l'ADN (FDS #45)

Fil de Science

Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ? [INTERVIEW]

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Alors qu'Elon Musk annonce la sortie d'un robot de travail humanoïde pour 2022, nous nous demandons quel avenir nous attend véritablement. Est-il temps de réactiver le mouvement luddite ou la révolution des robots est-elle encore loin ?

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.

Les robots humanoïdes qui réalisent de manière autonome les tâches dont les humains ne veulent pas ou plus sont le fond de commerce de nombreux films et de séries de science-fiction. Mais une fois encore, la technologie pourrait nous permettre de nous en approcher plus vite que nous ne le pensons. Ainsi, Elon Musk, le patron de Tesla et de Space X a annoncé dernièrement l’arrivée d’un robot humanoïde doué d’intelligence artificielle à l’horizon 2022. Très optimiste sur le planning, il a néanmoins livré suffisamment de détails techniques pour laisser penser que le projet Tesla Bot ne serait pas simplement une idée en l’air. Selon lui, une voiture Tesla serait déjà pratiquement un robot autonome roulant avec ses capteurs, ses actionneurs, ses batteries légères et performantes. Baptisé Optimus, le prototype conçu par les équipes d’Elon Musk se voudrait donc une prolongation de ces évolutions, cette fois-ci sur deux jambes. Il devrait mesurer 1 mètre 77 pour 56,6 kilos, sera capable de transporter une charge supérieure à 20 kilos, se déplacera à plus de 8 km/h et serait en théorie capable de suivre de façon intuitive des instructions humaines, pour les réaliser de manière autonome. S’agit-il d’un coup de bluff pour un grand buzz ou d’une véritable volonté de la part du multimilliardaire américain ? Cela reste à déterminer, car depuis 10 ans que Boston Dynamics planche sur un robot bipède, nous sommes encore très loin d’avoir atteint l’autonomie. Si le célèbre Atlas sait danser, sauter et même pratiquer le parkour, la réalité est que ces robots dépendent encore grandement des humains qui les programment. En dehors de ses vidéos impressionnantes Atlas est plus souvent au sol que champion de l’équilibre. Autrement dit, si Elon Musk souhaite dévoiler un prototype d’ici un an, il y a des chances qu’il ne s’agisse que d’un automate amélioré. Notons par ailleurs qu’en matière d’autonomie, les meilleurs robots du moment n’ont rien d’humanoïde. Ce n’est d’ailleurs pas forcément un avantage pour la plupart de leurs missions, requérant de déplacer ou trier des colis, ou d’évoluer dans des zones inaccessibles ou périlleuses, par exemple. 

Mais en admettant que des robots humanoïdes soient vraiment capables de remplacer l’humain pour les travaux les plus ingrats et les tâches domestiques, il n’en demeure pas moins que ce changement entraînera un ensemble de questions économiques et sociales. Des questions qu’Elon Musk balaye déjà d’un revers de la main en disant qu’il suffira de créer un revenu de base universel afin de compenser la baisse de l’emploi chez les humains. D’après lui, cette automatisation nous fera entrer dans une ère d’abondance où la main d’œuvre automatisée permettra de faire chuter le coût des produits. Le contraire de la décroissance en somme. Dans ce futur hypothétique, les politiques seront poussés à envisager ce revenu universel pour éviter la casse sociale, tandis que les individus devront pour certains trouver un nouveau sens à leur vie.

Rappelons qu’en France, lors de la campagne présidentielle de 2017, le revenu universel fut justement l’un thèmes abordés par le candidat du parti socialiste. Reste à savoir s’il était en avance sur son temps, ou si la révolution des robots humanoïdes n’est vraiment pas pour demain….

Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Pour le reste, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !

Crédits :

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science