Le vaccin Pfizer est-il sûr ? (FDS#38)

Fil de Science

0:00
4:50
10
10

Le vaccin Pfizer est-il sûr ? (FDS#38)

Fil de Science

Pour cette semaine du 23 août : des vaccins sûrs, des exoplanètes inattendues, une lentille de contact futuriste, un nouvel astéroide super rapide et un futur vaccin prometteur. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Le vaccin Pfizer est sûr. Si nous le savions déjà en partie grâce aux essais cliniques de phase 3 qui se sont déroulés courant 2021, des analyses de données écologiques viennent confirmer la balance bénéfice-risque largement positive du vaccin en comparaison avec le SARS-CoV-2. C’est ce qu’on appelle la différence entre la validité interne et la validité externe d’un essai clinique. Ce type d’expérience possède une très forte validité interne : les résultats sont robustes concernant l’échantillon étudié et servent à déterminer l’efficacité propre de la thérapeutique administrée. En revanche, leur validité externe est faible compte tenu de leurs conditions très contrôlées, parfois éloignées de la réalité clinique sur le terrain. Pour combler cela, la pharmacovigilance est essentielle. Elle analyse les données récoltées dans le monde réel et sur un nombre considérables d’individus. Les dernières analyses les plus convaincantes proviennent d'Israël, où le nombre de personnes étant totalement vaccinées est extrêmement élevé. Un institut de recherche a démontré, grâce à des analyses épidémiologiques de ces données, que le vaccin faisait courir moins de risque que l’infection à SARS-CoV-2 sur plus d’une dizaine d’affections cliniques. Une seule chose à retenir de ces conclusions : si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas, faites vous vacciner. 

Faut-il réellement scruter les exoplanètes semblables à la Terre pour espérer y trouver de la vie ? Pas forcément, selon des chercheurs de l’Université de Cambridge qui pensent pouvoir relever le défi en cherchant du côté des exoplanètes plus grosses et plus chaudes que la nôtre, recouvertes d'océans et entourées d’une atmosphère riche en hydrogène. Pour soutenir leur programme de recherche, ils se basent sur des observations récentes, qui vont à l’encontre du postulat admis que la vie ne peut pas se développer dans des atmosphères riches en hydrogènes compte tenu de la pression et de la température trop élevées que cela cause. Ce nouveau paradigme élargit considérablement le choix des planètes à étudier pour y rechercher des signatures biologiques. 

Nos smartphones seront-ils bientôt intégrés dans nos yeux ? Il semble que nous soyons encore assez loin d’une telle prouesse. Mais pas aussi loin qu’on pourrait le penser. Une société américaine vient de mettre au point une lentille de contact qui permet d’afficher un écran virtuel à notre vue, sans impacter notre perception du monde réel. La lentille comporte un système qui lui permet de traquer nos mouvements oculaires afin d’afficher l’écran de façon optimale. 

Le prototype devrait bientôt être commercialisé mais serait avant tout un accessoire destiné aux personnes souffrant de problèmes de vue, afin de les aider mieux percevoir les obstacles sur leur parcours ou à accompagner les athlètes dans le suivi de leurs données biométriques durant l’effort. 

Un nouvel astéroïde gravitant entre la planète Mercure et le Soleil vient d’être découvert. Baptisé 2021 PH27, ce dernier est actuellement l’astéroïde le plus rapide qui ait été recensé jusqu’alors. Quelques caractéristiques à son sujet ne manque pas de surprendre : sa période orbitale est de 113 jours et il s’approche à 20 millions de kilomètres du soleil environ. De ce fait, sa température de surface peut grimper jusqu'à 500 degré Celsius. Le système solaire et les entités qui le composent n’ont probablement pas fini de nous surprendre. 

Et pour finir, un rappel vaccinal d’espoir. Si le doute subsiste concernant l’efficacité des vaccins actuels contre l’ensemble des variants possibles du SARS-CoV-2, la recherche mondiale ne chôme pas. Des scientifiques de l’université de Singapour viennent d’observer que les personnes guéries du SARS-CoV-1 produisent une flopée d’anticorps circulants, qui luttent en théorie contre les deux SARS-CoV connus et une dizaine d’autres virus qui se servent des récepteurs ACE2 pour infecter nos cellules, après avoir reçu un vaccin anti-covid. Bien que ces observations soient préliminaires, les investigateurs veulent développer des vaccins de nouvelle génération afin de contrôler la pandémie actuelle et de prévenir les pandémies futures. Néanmoins, le chemin est encore long étant donné que les chercheurs mènent actuellement une étude de preuve de concept, afin de convaincre la communauté scientifique de la rigueur de leur programme de recherche. 

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les Facebook Files révèlent les sombres secrets du géant (TechPod #11)

Fil de Science

Sels d'aluminium : danger pour l'ADN (FDS #45)

Fil de Science

Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ? [INTERVIEW]

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Pour cette semaine du 23 août : des vaccins sûrs, des exoplanètes inattendues, une lentille de contact futuriste, un nouvel astéroide super rapide et un futur vaccin prometteur. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

Le vaccin Pfizer est sûr. Si nous le savions déjà en partie grâce aux essais cliniques de phase 3 qui se sont déroulés courant 2021, des analyses de données écologiques viennent confirmer la balance bénéfice-risque largement positive du vaccin en comparaison avec le SARS-CoV-2. C’est ce qu’on appelle la différence entre la validité interne et la validité externe d’un essai clinique. Ce type d’expérience possède une très forte validité interne : les résultats sont robustes concernant l’échantillon étudié et servent à déterminer l’efficacité propre de la thérapeutique administrée. En revanche, leur validité externe est faible compte tenu de leurs conditions très contrôlées, parfois éloignées de la réalité clinique sur le terrain. Pour combler cela, la pharmacovigilance est essentielle. Elle analyse les données récoltées dans le monde réel et sur un nombre considérables d’individus. Les dernières analyses les plus convaincantes proviennent d'Israël, où le nombre de personnes étant totalement vaccinées est extrêmement élevé. Un institut de recherche a démontré, grâce à des analyses épidémiologiques de ces données, que le vaccin faisait courir moins de risque que l’infection à SARS-CoV-2 sur plus d’une dizaine d’affections cliniques. Une seule chose à retenir de ces conclusions : si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas, faites vous vacciner. 

Faut-il réellement scruter les exoplanètes semblables à la Terre pour espérer y trouver de la vie ? Pas forcément, selon des chercheurs de l’Université de Cambridge qui pensent pouvoir relever le défi en cherchant du côté des exoplanètes plus grosses et plus chaudes que la nôtre, recouvertes d'océans et entourées d’une atmosphère riche en hydrogène. Pour soutenir leur programme de recherche, ils se basent sur des observations récentes, qui vont à l’encontre du postulat admis que la vie ne peut pas se développer dans des atmosphères riches en hydrogènes compte tenu de la pression et de la température trop élevées que cela cause. Ce nouveau paradigme élargit considérablement le choix des planètes à étudier pour y rechercher des signatures biologiques. 

Nos smartphones seront-ils bientôt intégrés dans nos yeux ? Il semble que nous soyons encore assez loin d’une telle prouesse. Mais pas aussi loin qu’on pourrait le penser. Une société américaine vient de mettre au point une lentille de contact qui permet d’afficher un écran virtuel à notre vue, sans impacter notre perception du monde réel. La lentille comporte un système qui lui permet de traquer nos mouvements oculaires afin d’afficher l’écran de façon optimale. 

Le prototype devrait bientôt être commercialisé mais serait avant tout un accessoire destiné aux personnes souffrant de problèmes de vue, afin de les aider mieux percevoir les obstacles sur leur parcours ou à accompagner les athlètes dans le suivi de leurs données biométriques durant l’effort. 

Un nouvel astéroïde gravitant entre la planète Mercure et le Soleil vient d’être découvert. Baptisé 2021 PH27, ce dernier est actuellement l’astéroïde le plus rapide qui ait été recensé jusqu’alors. Quelques caractéristiques à son sujet ne manque pas de surprendre : sa période orbitale est de 113 jours et il s’approche à 20 millions de kilomètres du soleil environ. De ce fait, sa température de surface peut grimper jusqu'à 500 degré Celsius. Le système solaire et les entités qui le composent n’ont probablement pas fini de nous surprendre. 

Et pour finir, un rappel vaccinal d’espoir. Si le doute subsiste concernant l’efficacité des vaccins actuels contre l’ensemble des variants possibles du SARS-CoV-2, la recherche mondiale ne chôme pas. Des scientifiques de l’université de Singapour viennent d’observer que les personnes guéries du SARS-CoV-1 produisent une flopée d’anticorps circulants, qui luttent en théorie contre les deux SARS-CoV connus et une dizaine d’autres virus qui se servent des récepteurs ACE2 pour infecter nos cellules, après avoir reçu un vaccin anti-covid. Bien que ces observations soient préliminaires, les investigateurs veulent développer des vaccins de nouvelle génération afin de contrôler la pandémie actuelle et de prévenir les pandémies futures. Néanmoins, le chemin est encore long étant donné que les chercheurs mènent actuellement une étude de preuve de concept, afin de convaincre la communauté scientifique de la rigueur de leur programme de recherche. 

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science