Fil de Science #21 : Thomas Pesquet, révolution CRISPR et mini trou noir

Fil de Science

0:00
4:36
10
10

Fil de Science #21 : Thomas Pesquet, révolution CRISPR et mini trou noir

Fil de Science

Pour cette semaine du 19 avril : nouvel équipage pour l'ISS, des T. rex qui chassent en meute, un trou noir miniature, une nouvelle révolution pour CRISPR et un deuxième vol d'essai pour Ingenuity. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

La nouvelle du jour, c’est bien entendu le départ de Thomas Pesquet pour la station spatiale internationale. L’astronaute français a quitté ce matin le sol du Kennedy Space Center aux côtés de ses collègues Shane Kimbrough, Megan MacArthur et Akihiko Hoshide. Après le report du lancement en raison d'une météo défavorable hier, l'équipage attendait à bord de la capsule depuis déjà 2 h 30 lorsque la fusée s'est enfin arrachée du sol. Les astronautes y resteront pendant 23 heures de plus avant que le Crew Dragon s'arrime à l’ISS, demain, samedi, à 11 h 10. Presque cinq ans après avoir fait ses débuts en tant qu'astronaute à bord de la station, Thomas Pesquet repart pour la mission Alpha, d’une durée de 6 mois. À bord, il réalisera une centaine d’expériences couvrant de nombreux domaines. Pince acoustique, réalité virtuelle, étuis de transport consommables, neurosciences, vieillissement cérébral, mesure des radiations, le programme est vaste et chargé. À cette occasion, Thomas Pesquet deviendra également le premier Français commandant de la station, après avoir été le premier européen à voler à bord d’une capsule Crew Dragon. On lui souhaite bonne chance ainsi qu’à l’ensemble de l’équipage !

Une nouvelle découverte pour les paléontologues. Le T. Rex, souvent représenté comme un géant esseulé dans nos manuels de biologie aurait en fait chassé en meute. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’université de l’Arkansas en étudiant un site de fossiles du côté du monument national de Grand Staircase-Escalante, aux États-Unis. Leurs analyses physico-chimiques et géochimiques racontent en effet la mort de quatre ou cinq tyrannosaures en un même lieu, vraisemblablement au cours d'une inondation. Ces éléments renforcent la théorie, déjà avancée il y a 20 ans, selon laquelle ce saurien serait plus social qu’il n’y paraît.

« La licorne ». C'est le surnom que les astronomes ont choisi d'attribuer à un trou noir tout juste découvert aux abords de notre Système solaire. Celui-ci se trouve à seulement 1.500 années-lumière de notre Terre, dans la constellation de la Licorne, ce qui en fait l’un des plus proches de nous jamais découverts. Mais ce n’est pas sa seule spécificité, car ce nouveau membre de notre famille céleste serait également l'un des plus petits trous noirs jamais détectés. Avec ses maigres trois masses solaires, il marque un jalon important dans la détection des trous noirs miniatures et amène les astronomes à se demander combien de ses pairs attendent encore d’être découverts dans le ciel au-dessus de nos têtes.

CRISPR est en train de traverser une seconde révolution. Jusqu'à présent, le système CRISPR-Cas9, agissant comme une paire de ciseaux moléculaires, permettait de modifier le génome, ou mieux encore, l’épigénome, afin de réguler l’expression de traits ciblés. En visant les marques épigénétiques plutôt que le génome en lui-même, les chercheurs ont la certitude de ne pas risquer d’endommager l’ADN de manière irréversible, mais cette manipulation possédait jusqu’alors le désavantage de ne pas perdurer dans le temps. Désormais, grâce à l’introduction de deux nouveaux outils baptisés CRISPRoff et CRISPRon, les biologistes peuvent allumer et éteindre la lecture d’un gène à la manière d’un interrupteur sans plus courir le risque de l’altérer. Outre les potentialités thérapeutiques de cette découverte, les scientifiques espèrent également que celle-ci leur ouvrira les portes de la compréhension du génome animal.

Nouveau coup d’éclat pour Ingenuity. Ce jeudi 22 avril, le petit hélicoptère martien a réalisé son second vol d’essai à 11h30, heure de Paris. Cette fois-ci l’appareil s’est maintenu en l’air durant 50 secondes dans l’atmosphère raréfiée de planète rouge, soit 11 secondes de plus que lors de son premier vol réalisé en début de semaine. Il s’est également élevé plus haut, à 5 mètres de la surface, avant de faire un tour sur lui-même, de se déplacer sur le côté, et de se poser à deux mètres de son point de décollage. Les images étonnantes d’Ingenuity en vol et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura bien entendu.

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 10h30, à la recherche d’un véritable trésor pirate. Rendez-vous également mercredi à 17h, pour un nouvel épisode de Bêtes de Science sur nos meilleurs amis à quatre pattes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les Facebook Files révèlent les sombres secrets du géant (TechPod #11)

Fil de Science

Sels d'aluminium : danger pour l'ADN (FDS #45)

Fil de Science

Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ? [INTERVIEW]

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Pour cette semaine du 19 avril : nouvel équipage pour l'ISS, des T. rex qui chassent en meute, un trou noir miniature, une nouvelle révolution pour CRISPR et un deuxième vol d'essai pour Ingenuity. Bonne écoute, et bon week-end !

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

La nouvelle du jour, c’est bien entendu le départ de Thomas Pesquet pour la station spatiale internationale. L’astronaute français a quitté ce matin le sol du Kennedy Space Center aux côtés de ses collègues Shane Kimbrough, Megan MacArthur et Akihiko Hoshide. Après le report du lancement en raison d'une météo défavorable hier, l'équipage attendait à bord de la capsule depuis déjà 2 h 30 lorsque la fusée s'est enfin arrachée du sol. Les astronautes y resteront pendant 23 heures de plus avant que le Crew Dragon s'arrime à l’ISS, demain, samedi, à 11 h 10. Presque cinq ans après avoir fait ses débuts en tant qu'astronaute à bord de la station, Thomas Pesquet repart pour la mission Alpha, d’une durée de 6 mois. À bord, il réalisera une centaine d’expériences couvrant de nombreux domaines. Pince acoustique, réalité virtuelle, étuis de transport consommables, neurosciences, vieillissement cérébral, mesure des radiations, le programme est vaste et chargé. À cette occasion, Thomas Pesquet deviendra également le premier Français commandant de la station, après avoir été le premier européen à voler à bord d’une capsule Crew Dragon. On lui souhaite bonne chance ainsi qu’à l’ensemble de l’équipage !

Une nouvelle découverte pour les paléontologues. Le T. Rex, souvent représenté comme un géant esseulé dans nos manuels de biologie aurait en fait chassé en meute. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’université de l’Arkansas en étudiant un site de fossiles du côté du monument national de Grand Staircase-Escalante, aux États-Unis. Leurs analyses physico-chimiques et géochimiques racontent en effet la mort de quatre ou cinq tyrannosaures en un même lieu, vraisemblablement au cours d'une inondation. Ces éléments renforcent la théorie, déjà avancée il y a 20 ans, selon laquelle ce saurien serait plus social qu’il n’y paraît.

« La licorne ». C'est le surnom que les astronomes ont choisi d'attribuer à un trou noir tout juste découvert aux abords de notre Système solaire. Celui-ci se trouve à seulement 1.500 années-lumière de notre Terre, dans la constellation de la Licorne, ce qui en fait l’un des plus proches de nous jamais découverts. Mais ce n’est pas sa seule spécificité, car ce nouveau membre de notre famille céleste serait également l'un des plus petits trous noirs jamais détectés. Avec ses maigres trois masses solaires, il marque un jalon important dans la détection des trous noirs miniatures et amène les astronomes à se demander combien de ses pairs attendent encore d’être découverts dans le ciel au-dessus de nos têtes.

CRISPR est en train de traverser une seconde révolution. Jusqu'à présent, le système CRISPR-Cas9, agissant comme une paire de ciseaux moléculaires, permettait de modifier le génome, ou mieux encore, l’épigénome, afin de réguler l’expression de traits ciblés. En visant les marques épigénétiques plutôt que le génome en lui-même, les chercheurs ont la certitude de ne pas risquer d’endommager l’ADN de manière irréversible, mais cette manipulation possédait jusqu’alors le désavantage de ne pas perdurer dans le temps. Désormais, grâce à l’introduction de deux nouveaux outils baptisés CRISPRoff et CRISPRon, les biologistes peuvent allumer et éteindre la lecture d’un gène à la manière d’un interrupteur sans plus courir le risque de l’altérer. Outre les potentialités thérapeutiques de cette découverte, les scientifiques espèrent également que celle-ci leur ouvrira les portes de la compréhension du génome animal.

Nouveau coup d’éclat pour Ingenuity. Ce jeudi 22 avril, le petit hélicoptère martien a réalisé son second vol d’essai à 11h30, heure de Paris. Cette fois-ci l’appareil s’est maintenu en l’air durant 50 secondes dans l’atmosphère raréfiée de planète rouge, soit 11 secondes de plus que lors de son premier vol réalisé en début de semaine. Il s’est également élevé plus haut, à 5 mètres de la surface, avant de faire un tour sur lui-même, de se déplacer sur le côté, et de se poser à deux mètres de son point de décollage. Les images étonnantes d’Ingenuity en vol et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura bien entendu.

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 10h30, à la recherche d’un véritable trésor pirate. Rendez-vous également mercredi à 17h, pour un nouvel épisode de Bêtes de Science sur nos meilleurs amis à quatre pattes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science