Covipod #5 : Où en est le variant brésilien ?

Fil de Science

0:00
4:55
10
10

Covipod #5 : Où en est le variant brésilien ?

Fil de Science

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Puis nous ferons un bref état des lieux sur les vaccins et la progression de la pandémie en France , ainsi que sur les mesures à respecter.

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bienvenue dans cet épisode du Covipod dans lequel nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Je suis Julie, rédactrice santé à Futura et diplômée d’un master d’infectiologie. Si vous voulez soutenir ce podcast, n’hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes plateforme d’écoute préférées.

Comme son nom l’indique, le variant brésilien a émergé au Brésil, dans la ville de Manaus, située aux portes de la forêt amazonienne. Mais c’est à l’autre bout du monde qu’il a révélé son existence. Le variant brésilien a été isolé lors d’un prélèvement effectué sur un voyageur en provenance de Manaus mis en quarantaine dans un aéroport au Japon. Qu’est-ce qui se cache sous l’enveloppe de ce variant ? Il appartient à la lignée P1 qui est caractérisée par trois mutations significatives dans la protéine S. La première est N501Y. Elle est aussi présente dans les variants anglais et sud-africains. Des études ont démontré qu’elle permet aux variants de se propager plus facilement. La deuxième est la mutation E484K, également portée par le variant sud-africain. Selon les scientifiques, cette dernière permettrait au virus d’échapper facilement aux défenses mises en place par le système immunitaire. En d’autres termes, il pourrait être moins bien neutralisé par les vaccins, notamment ceux de Moderna et Pfizer. Enfin, la dernière est K417N, et son rôle n’est pas connu. Grâce à sa mutation N501Y, le variant brésilien est particulièrement contagieux, mais est-il plus mortel ? Il n’y a pas encore de réponse à cette question. Les scientifiques n’ont pas effectué d’expériences pour le démontrer. Au Brésil, l’épidémie de Covid-19 est particulièrement mortelle, avec environ 4.000 morts chaque jour. Plus de 50 % des personnes en réanimation ont moins de 40 ans. Là-bas, le variant brésilien est responsable de la majorité des cas de Covid-19, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il est plus mortel.  Depuis quelques jours, le variant brésilien inquiète le gouvernement français. Pourtant il est très minoritaire sur notre territoire. Il présente actuellement moins de 5 % des contaminations. Ce que redoutent les politiques, ce sont les cas d'importation. C’est-à-dire des personnes contaminées – dont des « super-propagateurs » potentiels – en provenance du Brésil, qui pourraient propager l’épidémie en France. C’est pour limiter le risque d’apparition de nouveaux cas de variant brésilien que Jean Castex a annoncé la suspension des liaisons aériennes entre le Brésil et la France jusqu’à nouvel ordre. Pour en savoir plus sur les inquiétudes autour du variant brésilien, vous pouvez consulter l’article « Coronavirus : faut-il s’inquiéter du variant brésilien ? » déjà en ligne sur Futura.

Ailleurs dans l’actualité scientifique du coronavirus. Comme le vaccin d’AstraZeneca, le vaccin Johnson & Johnson est suspendu aux États-Unis à cause de cas de thrombose. Si ces événements sont en effet liés à la vaccination, l’élément déclencheur pourrait être l’adénovirus utilisé comme vecteur viral par les deux fabricants.

L’épidémie progresse encore en France, la barre des 100.000 victimes devrait être bientôt dépassée. Le dernier bilan du 12 avril fait état de 99.508 morts dans les hôpitaux.

Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Les Facebook Files révèlent les sombres secrets du géant (TechPod #11)

Fil de Science

Sels d'aluminium : danger pour l'ADN (FDS #45)

Fil de Science

Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ? [INTERVIEW]

Fil de Science

The podcast Fil de Science has been added to your home screen.

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Puis nous ferons un bref état des lieux sur les vaccins et la progression de la pandémie en France , ainsi que sur les mesures à respecter.

👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bienvenue dans cet épisode du Covipod dans lequel nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Je suis Julie, rédactrice santé à Futura et diplômée d’un master d’infectiologie. Si vous voulez soutenir ce podcast, n’hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes plateforme d’écoute préférées.

Comme son nom l’indique, le variant brésilien a émergé au Brésil, dans la ville de Manaus, située aux portes de la forêt amazonienne. Mais c’est à l’autre bout du monde qu’il a révélé son existence. Le variant brésilien a été isolé lors d’un prélèvement effectué sur un voyageur en provenance de Manaus mis en quarantaine dans un aéroport au Japon. Qu’est-ce qui se cache sous l’enveloppe de ce variant ? Il appartient à la lignée P1 qui est caractérisée par trois mutations significatives dans la protéine S. La première est N501Y. Elle est aussi présente dans les variants anglais et sud-africains. Des études ont démontré qu’elle permet aux variants de se propager plus facilement. La deuxième est la mutation E484K, également portée par le variant sud-africain. Selon les scientifiques, cette dernière permettrait au virus d’échapper facilement aux défenses mises en place par le système immunitaire. En d’autres termes, il pourrait être moins bien neutralisé par les vaccins, notamment ceux de Moderna et Pfizer. Enfin, la dernière est K417N, et son rôle n’est pas connu. Grâce à sa mutation N501Y, le variant brésilien est particulièrement contagieux, mais est-il plus mortel ? Il n’y a pas encore de réponse à cette question. Les scientifiques n’ont pas effectué d’expériences pour le démontrer. Au Brésil, l’épidémie de Covid-19 est particulièrement mortelle, avec environ 4.000 morts chaque jour. Plus de 50 % des personnes en réanimation ont moins de 40 ans. Là-bas, le variant brésilien est responsable de la majorité des cas de Covid-19, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il est plus mortel.  Depuis quelques jours, le variant brésilien inquiète le gouvernement français. Pourtant il est très minoritaire sur notre territoire. Il présente actuellement moins de 5 % des contaminations. Ce que redoutent les politiques, ce sont les cas d'importation. C’est-à-dire des personnes contaminées – dont des « super-propagateurs » potentiels – en provenance du Brésil, qui pourraient propager l’épidémie en France. C’est pour limiter le risque d’apparition de nouveaux cas de variant brésilien que Jean Castex a annoncé la suspension des liaisons aériennes entre le Brésil et la France jusqu’à nouvel ordre. Pour en savoir plus sur les inquiétudes autour du variant brésilien, vous pouvez consulter l’article « Coronavirus : faut-il s’inquiéter du variant brésilien ? » déjà en ligne sur Futura.

Ailleurs dans l’actualité scientifique du coronavirus. Comme le vaccin d’AstraZeneca, le vaccin Johnson & Johnson est suspendu aux États-Unis à cause de cas de thrombose. Si ces événements sont en effet liés à la vaccination, l’élément déclencheur pourrait être l’adénovirus utilisé comme vecteur viral par les deux fabricants.

L’épidémie progresse encore en France, la barre des 100.000 victimes devrait être bientôt dépassée. Le dernier bilan du 12 avril fait état de 99.508 morts dans les hôpitaux.

Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt !

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Fil de Science